AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 « une odeur enivrante • LIAMS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: « une odeur enivrante • LIAMS   Mer 7 Avr - 20:12

    « C'est fou ce que ton sang est chaud. »



Un simple humain, un simple jeune homme qui n'avait absolument rien de plus que les autres. Sportif avec un sens de l'humour qu'elle ne comprenait pas forcément tout le temps, Aphrodite ne comprenait absolument pas ce qui pouvait se passer en ce moment en elle. Son sang semblait l'appeler de loin, il semblait la supplier de le mordre une bonne fois pour toute et le vider complétement de son sang, jusqu'à la dernière goutte... jusqu'au dernier souffle de vie. Il n'en avait surement pas conscience, il ne devait même pas comprendre pourquoi est ce que, lorsqu'il croisait le regard de la jeune fille, ses yeux semblaient devenir d'un noir si profond que cela en effrayait plus d'un. C'était certain, il était sa prochaine cible et tant pis si elle devait se battre pour l'avoir. Le pire dans tout cela était sans doute le fait qu'elle allait devoir attendre un bout de temps avant de le tuer, puisqu'ils ne se connaissaient pas plus que cela et qu'elle ne tuait que les hommes dont elle était proche. Cruelle la demoiselle ? Juste un peu. Elle avait simplement besoin de s'amuser et ça, personne ne pouvait la comprendre. Même l'une de ses plus proches amis, Zoéline, ne pouvait être sur la même longueur d'onde qu'elle. Comment certains vampires pouvaient s'abreuver que de sang animale ? Ce sang si amer et si peu appréciable, contrairement à l'odeur si enivrante de celles de certaines personnes. Il s'appelait Liams et elle n'en savait pas plus sur lui. Ce qu'elle savait cependant, c'était le fait que son odeur la suivait partout. Il suffisait qu'elle tourne la tête et qu'elle le voyait, devant elle, plus ou moins occupé. A croire qu'il la collait et la suivait partout... quoique... sans le savoir, son instinct la guidait surement vers lui. Il devait sans doute se demander pourquoi est ce qu'il la croisait n'importe où, même dans les lieux les plus insolites.

Les journaux indiquaient la date précise de samedi. Le week-end tant attendu pour les étudiants de Forks, qui semblaient s'ennuyer à en mourir pendant les cours. Aphrodite s'en moquait complétement. A vrai dire, elle n'écoutait plus vraiment ces temps-ci, obsédée par cette odeur reconnaissable entre mille. Raaaah, impossible qu'un simple homme puisse faire cela à un vampire aussi âgée qu'elle ! Levant les yeux au ciel, elle décida de sortir quelques temps de sa demeure pour apprécier les joies que pouvaient lui procurer la vie à Forks. Certes, ce n'était pas une ville très animée mais elle aimait observer les personnes autour d'elle et les écouter de loin. Se dirigeant vers son restaurant préféré - où elle passait tout son temps là-bas -, elle y entra d'un pas gracieux, si sûre d'elle que certains hommes se retournèrent à son arrivée.

Petit sourire au coin de ses lèvres, elle passa une main dans sa chevelure blonde avant de se rendre compte que celui qui l'obsédait depuis des jours, était à une table, seul. Seul ? Que faisait-il seul à cet heure-ci ? C'était l'heure de pointe, tous étaient accompagnés d'amis ou de leur compagne... mis à part Liams. Elle décida donc de le rejoindre, prête à utiliser ses pouvoirs de charme pour l'amadouer.

« Bonjour, je peux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « une odeur enivrante • LIAMS   Mer 7 Avr - 21:09


    Aphrodite P. Blackwood & Liams J. Wells



    Cela faisait bien deux heures que j’avais quitté la maison pour rejoindre notre rade habituelle. Un restaurant particulièrement sympa où moi et mes amis, comme tous les autres jeunes du coin d’ailleurs, passions notre temps. Nous avions commencé par prendre un café, raconter des conneries et rigoler, mais les autres avaient décidé d’aller sur la plage pour profiter du mauvais temps pour essayer de prendre quelques vagues sous leurs planches de surf. Ils m’avaient tanné pour que je vienne avec eux, une de mes amies avait même fait son regard de chien battu en me tirant par le bras, mais j’avais tenu bon. J’avais refusé d’aller m’amuser pour essayer de travailler mon devoir de physique. Un vrai cauchemar que j’étais censé faire avec Zoéline, mais je voulais essayer de comprendre un peu par moi-même pour ne pas paraitre trop tache à ses yeux.

    J’étais donc seul à ma table, ayant refoulé tous ceux qui avaient voulu me rejoindre. Pourquoi étais-je venu ici ? Parce que j’espérais trouver quelqu’un pour m’expliquer. Il faut dire que chez moi, personne ne pouvait m’aider et en plus, j’étais certain que ma mère allait me solliciter pour que j’aille faire les courses avec elle où mon père m’aurait demandé de l’aider pour bricoler la voiture. Evidement, je n’aurais rien fichu sur mon devoir et j’aurais finalement eu l’air d’un abruti devant ma partenaire. J’étais donc dans ce resto, des feuilles étalées devant moi, un stylo dans la bouche, et un air concentré et torturé sur le visage. Mon café fumait et bien que je sois concentré, je ne comprenais absolument rien à ce que j’avais sous les yeux.

    Je n’avais pas vu l’entrée fracassante de cette demoiselle que je ne connaissais qu’à peine. Elle était au lycée avec moi, toujours sur mon chemin d’ailleurs. Je commençais à penser que le seul endroit où je ne risquais pas de la voir c’était au toilettes des mecs. Elle était flippante cette fille, encore plus que Jasper Cullen qui avait souvent l’air d’un martyr. C’était différent pour elle, elle semblait me détester quand elle me regardait. Elle avait un regard méchant. Elle me faisait froid dans le dos et un peu peur, je devais bien l’avouer. Je n’avais pas vu la jeune femme s’approcher de ma table et c’est une fois que j’entendis le son de sa voix que je levais les yeux pour ouvrir grand la bouche, me faisant un trait d’encre bleu sur la joue. Je la regardais étrangement, c’était la première fois que j’entendais le son de sa voie.

      -Eu… c’est que…


    Non, j’ai peur, tu me regarde comme si tu allais me tuer. C’est ce que j’aurais du lui dire, mais non… j’étais foncièrement incapable de parler normalement devant ces gens. Je la regardais bizarrement, pourquoi venait-elle me voir ? il n’y avait pas de place ailleurs ? j’étais assez intimidé par le regard de la demoiselle. Elle portait des verres de contact ou quoi ? ses yeux changeaient de couleurs au fil de temps. Elle avait un nom bizarre quand même, Aphrodite… c’était une déesse grec ça, comment des parents pouvaient donner des prénoms pareils à leurs enfants sachant qu’ils devraient les porter toute leur vie. Au moins, elle avait de la chance elle était belle, si elle avait été vilaine, on l’aurait surement charrié la pauvre.

      -D'accords...
Revenir en haut Aller en bas
 

« une odeur enivrante • LIAMS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reversal :: • drops the pressure, the flood is here • :: — the garbage -